-sans-titreSans titre - prologue 

dimanche 03 mai 2015 par eclia

Des scientifiques ont réussi à transvaser les esprits des défunts dans de nouveaux corps humains en pleine santé où ils peuvent enfin vivre une nouvelle fois en conservant leurs souvenirs
Hélène, âgée de quatre-vingt-dix ans, fait partie des premiers êtres pouvant profiter de cette révolution... Contre son gré !
Ramenée à la vie dans le corps consentant d'une jeune demoiselle d'une trentaine d'années, comme le souhaitait Enrik, son fils riche et fragile, elle va partir à la recherche du passé de son corps. En effet, donner un appareil en pareille santé en acceptant de mourir lui semble étrange.
La plus si vieille Hélène arrivera-t-elle à enquêter malgré le refus catégorique de son fils, qui veut la garder pour lui seul, et de celui des autorités gardant l'expérience secrète ? Arrivera-t-elle à percer à jour le secret de son corps et à se faire malgré tout à sa nouvelle vie ? Où alors mettra-t-elle fin à sa résurrection non-voulue avant d'avoir réussi quoi que ce soit ?






Silence.
Depuis quelques jours déjà, j'erre dans l'inconscience éternelle. Mon inconscience. Enfin, pas totalement, puisque je marche dans un long couloir ténébreux et sans fin. Je n'ai juste plus conscience de mon corps. D'ailleurs, en ai-je encore un ? Je me sens flotter. Ça peut paraître effrayant, mais étrangement, je ressens une sorte de paix intérieure infinie.
Avant de me retrouver ici, j'étais dans mon lit, en train de dormir. Peut-être que ce que je vis en ce moment même n'est que le fruit de mon imagination, un rêve un peu plus long que les autres qui va finir par s'évaporer. Bizarrement, je n'en ai pas l'impression. L'endroit me semble bien vide, sombre et passif pour le théâtre d'un rêve. D'habitude, il finit toujours par se passer quelque chose. Là, rien. Une nuit sans étoile m'enveloppe et c'est à peine si je vois où je met les pieds.
Une pensée vient à moi. Je ne sais pas pourquoi celle-ci en particulier, mais elle explique bien des choses. Je suis vieille, et ma venue sur Terre s'éternise doucement. Je suis lasse de vivre tous les jours la même routine, dans mon petit deux-pièces où je tourne en rond. J'ai parfois l'impression d'attendre la Mort, la terrible Mort, devant ma télévision dernier cri que je ne suis même pas arrivée à régler correctement.
Peut-être que celle-ci est finalement venue à moi, pendant mon sommeil, histoire de ne pas me faire souffrir. Après tout, je n'ai rien senti. C'est comme basculer dans un rêve éternel. Si cela est vrai, personne n'est au courant. Mes voisins ont peut-être trouvé mon corps sans vie le matin même, intrigués de n'entendre aucun bruit venant de mon appartement.
Doucement, je me fais à cette pensée terrible. Elle ne me semble plus si farfelue maintenant. Après tout, chaque être est condamné à disparaître un jour ou l'autre. J'ai juste été moins rapide que d'autres.
Alors, est-ce ça la Mort ? Errer dans un couloir sombre jusqu'à la fin des temps ? Pourtant, ce n'est pas ce que les gens revenus d'entre les morts disent. Selon eux, j'aurai dû voir ma vie défiler et un tunnel lumineux s'ouvrir devant moi. Rien que des bêtises. Je n'ai vu rien de tout ça. J'ai juste basculé dans le sommeil éternel comme un bébé durant sa sieste. A bien y réfléchir, ce n'est pas si horrible. Je suis juste seule pour l'éternité.
Peut-être ce couloir a-t-il une fin ? Peut-être va-t-il m'ouvrir la porte sur un nouveau monde merveilleux où je reverrais mes proches morts avant moi ? Je n'en sais rien. Étrangement, je ne me pose pas plus de questions. Ma certitude de paix m'envahit et je perd totalement la notion du temps.





Ceci est le prologue d''une histoire que j'écris en parallèle de "La Source". Dites-moi l'histoire vous intrigue (ou pas) et si la suite vous intéresse (ou pas). Si cela ne vous intéresse pas, je continuerai d'écrire l'histoire de mon côté mais ne la publiera pas. Je suis consciente que ça fait un peu trop d'histoire à suivre sur le blog, une me semblant assez, mais j'ai vraiment envie de partager ça avec vous !
Bien sûr, le titre est provisoire. Je ne sais juste pas encore comment appeler cette histoire. Quand j'aurai le titre je le rajouterai.
S'il n'y a aucun avis, "qui ne dit mot consent", donc que continuerai à publier l'histoire sur le blog ^^
J'attends vos avis, autant pour mes questions que pour le texte en lui-même ^^
Merci d'avoir lu !
Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu