jeunesse-adoRoslend, t1 - nathalie somers - fantastique/jeunesse 

dimanche 11 novembre 2018 par eclia fantastique, jeunesse, roslend, didier jeunesse



4e de couverture
En pleine Seconde Guerre mondiale, deux adolescents, Lucan et Catriona, se retrouvent au coeur d’un secret d’Etat. Le dossier Roslend est classé confidentiel : compréhensible quand on sait qu’il s’agit d’un univers parallèle et fantastique, dont le destin est étroitement lié à celui de Londres. Le sort des deux mondes repose désormais entre les mains de Lucan et de son amie.

Auteur : Nathalie Somers
Type : Roman
Genre : Fantastique/Jeunesse
Dernière édition : 2017 (Didier Jeunesse)
Prix : 17€


Mon avis


J’ai acheté les deux premiers tomes de Roslendà la librairie l’année dernière, à l’occasion de Noël. Et cet été, je me suis (enfin) décidée à le lire. Ce qui m’a attirée ? La première de couverture absolument magnifique !

Dans ce roman, nous allons suivre Lucan, un jeune garçon de quatorze ans qui vit avec son grand-père, un horloger, dans les années 1940 en pleine guerre mondiale. Mais quand celui-ci meurt, il va lui révéler l’existence d’un monde étrange, Roslend, auquel on peut accéder par une mystérieuse horloge… Pour sauver son propre pays, Lucan va devoir sauver Roslend.

Si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez que j’aime beaucoup (que dire, que j’adore!) les romans traitant de la Seconde Guerre Mondiale. Je les trouves toujours très intéressant et très souvent marquant – Max, La voleuse de livres sont deux œuvres qui m’ont profondément marqué traitant de cette seconde guerre mondiale –.
Là, la thématique de la guerre est présente mais le roman ne parle pas, à proprement parler, de la guerre. C’est plus un cadre dans lesquels nos personnages vont évoluer, il a son importance, mais il est très romancé. De plus, n’oublions pas que nous sommes dans un monde fantastique, et l’histoire va vraiment se concentrer plus sur ce monde-là.

J’ai beaucoup aimé l’univers de Roslendque j’ai trouvé particulièrement original. Ce monde a des relents de steampunk, j’ai envie de dire, car quand j’ai imaginé les images de ma lecture, j’y voyais vraiment ce genre de monde où se côtoient technologie et industrie datant de la Révolution Industrielle. Il y a pas mal de créatures complètement inventées et que vous ne trouverez nulle part ailleurs, et c’est un plus très appréciable. Il fourmille de petits détails que j’ai trouvé plutôt bien vus, et j’ai hâte d’en connaître plus.
De plus, cette sorte de lien entre le monde réel et Roslend promet une suite vraiment chouette qui se démarque des autres romans du genre. L’autrice a réussi à nous faire rentrer dans sa bulle !

Pour ce qui est de l’histoire, je l’ai trouvé plutôt intéressante, bien que pas forcément très originale puisque basiquement, c’est une histoire d’adolescent qui sauve le (ici les) monde(s). Mais si l’on exclut cela, elle est vraiment fluide et très agréable à lire.
Il y a pas mal de rebondissements même si je ne me suis peut-être pas autant accroché à l’histoire que j’aurais dû. Le don de Lucan est recherché et nombreux sont ceux qui voudront lui barrer la route ; et en même temps, il devra éclaircir ses origines et s’acclimater au monde de Roslend, tout en revenant dans le monde réel de temps à autres.
Cette alternance Roslend/monde réel est plutôt bien vue, car on aurait pu penser que l’histoire allait se dérouler seulement à Roslend. On y voit donc la thématique du passage entre les mondes de manière plus réaliste, parce que le temps passe différemment d’un monde à l’autre, et que Lucan continue d’être demandé auprès de son amie, dans le monde réel où il mène sa véritable vie.

Les personnages sont plutôt chouette bien que pas toujours très développés. J’ai trouvé qu’on restait quand même assez en surface de leur psychologie. Lucan est un garçon très attachant, n’importe quel enfant de quatorze ans pourra aisément s’y identifier ; et son entourage très rassurant apporte un vent doux à l’intrigue plutôt noire du récit.
L’apparition de quelques personnages historiques est plutôt bien vue et ancre bien Roslenddans son cadre. Néanmoins, j’attends de voir comment ceux-ci seront utilisés dans la suite de l’histoire.

En conclusion, Roslenda été une lecture plutôt agréable que je vous recommande si vous êtes curieux de lire un roman sur la seconde guerre mondiale mais que vous avez peur d’un récit trop ancré dans le réel. Pour ma part, je lirais la suite avec beaucoup de curiosité, car je me demande ce que Nathalie Somers a préparé pour son second tome – peut-être cet hiver, parce que la couverture bleue du second tome sonne très hivernale, vous ne trouvez pas – ?




Ma note finale

[3 étoiles]



Vous pouvez acheter ce livre en cliquant ici. Bonne lecture !

Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu