l-aventure-d-elikaPartie 8 

samedi 05 avril 2014 par eclia
Une rencontre...

Je sortais alors tout doucement du cachot, et rentra dans la salle adjacente, aussi discrète qu'une souris.
Cette salle était immense, et plein d'autres cachots se succédait. J'en ai conclu que j’étais dans les donjons du château. Le légendaire donjon dont personne n'avait réussi à sortir.

Ce donjon était très labyrinthique, et ce ne sera pas une partie de plaisir de sortir de là sans carte, croyez moi !

J'ai alors pris une direction au hasard, en priant pour que ce soit la bonne. Il y avait une infinité de chance que ce ne soit pas la bonne, mais je verrais peut-être quelque chose d'intéressant, tout en faisant attention aux gardes qui allaient et venait.

Mais ce couloir ne m'emmena pas où je voulais, mais j'entendis crier :
- Aidez-moi ! Aidez-moi ! Quelqu'un est là ?
Ne pouvant pas répondre, j'ai alors pressé le pas jusqu'à l'origine du bruit.

Un jeune garçon aux cheveux noirs d'encre, aux yeux d'un bleu marine profond, assez grand et d'à peu près mon âge se trouvait derrière des barreaux, un garde inerte juste devant.

- Ah ! Vous êtes là ! J'ai tué le garde avec mon couteau...
- Tu as eu de la chance de ne pas te faire remarquer, on t'entendait dans tout le château, marmonnais-je.
- Oui bon, c'est bon ! Aide-moi à sortir de là, si je peux te tutoyer.
- Attends. D'abord, dis moi comment tu as réussi à garder cette arme. Ils m'ont complètement dépouillée quand je suis arrivée ici.
- Ah... Secret professionnel ! souria-t-il en montrant au passage ses dents gâtées. Mais dis-moi, toi tu as réussi à t'échapper, je me trompe ? Si tu n'as pas d'arme, alors tu es une prisonnière !
- Oui bon... Arrête de crier comme sa, les gardes pourrait nous entendre. Alors merci de chuchoter pendant que je te sort de ce pétrin !
- Oh, calme ! Tu es juste une fille et tu ne peut rien contre moi ! Le garde avait la clé sur lui. Je l'ai prise espérant sortir de là, mais la serrure est de l'autre côté. Tiens, prends-là, dit-il en me la tendant.
Je l'ai alors prise, et fit tourner la clé dans la serrure.
- Je te préviens, le menaçais-je, si tu nous fait repérer, une fois en prison, je te tue avec ton propre couteau, compris ?
- Hé ! Heu... J'imagine que si je dis non, tu m'enfermes et tu me laisses moisir ?
- Exactement, dis-je en remettant la clé dans la serrure.
- Hé ! Attends ! Je... je dis oui, ok chef ? Tu es plutôt bizarre comme fille. Dis-moi, comment tu t'appelles ?
- Je suis Elika, sauveuse de Bourg-en Vol ( c'est le village où nous avons fait escale avec mon frère où il a découvert que je suis guerrière ), et recherchée par l'armée pour la somme pharaonique de 3 millions d'écus.
Il me regarda, bouche bée.
- Ouah... Heu... Moi je suis Cader, fils de Fuldo, et recherché par l'armée pour la somme ridicule de 100 000 écus.
- Mouais, d'accord... En gros, tu es genre un petit voleur des rues. Tu ne t'es jamais opposé à l'armée, je suppose ?
- Heu... Non. Je ne me suis jamais opposé à l'armée, ils sont trop forts pour moi. Et je ne suis pas un voleur des rues ! Ne me rabaisse jamais à ce rang, s'il te plait. Je... J'ai juste... Bon, d'accord, je suis juste un sale voyou qui vole tout ce qu'il voit, rougissa-t-il.
- D'accord. Je suppose que tu sais juste manier le couteau, et que si je te demande de m'aider pour retrouver mon frère, tu partiras en courant. Nous ne serons pas trop de deux je pense, pour réussir cette quête. Je ne connais pas le château, je n'ai plus mon épée, et mon frère est enfermé dans les appartements.
- Moi ? Partir en courant ? Bien sûr que non ! dit-il d'un air enthousiasmé.
- Mettons nous en route alors.
- Tout de suite ? Bon d'accord...
- Et sois discret.

Nous nous sommes alors mis en marche, toujours très discret.

C'est ainsi que Cader devint mon nouveau compagnon de route.
Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu