l-aventure-d-elikaPartie 6 

samedi 05 avril 2014 par eclia
Rencontre avec l'armée

Cela faisait plusieurs jours déjà que nous étions partis de ce village. Nous étions alors en paix, mais cela ne pouvait pas durer longtemps, malheureusement...

C'était le matin. Je venais à peine de me réveiller, parlant de tout et de rien avec Talok, quand soudain, on entendit résonner entre les arbres :

- Gardes ! Saisissez-vous de ces voyous !

Je me suis alors retournée, vive comme une souris. Des gardes de l'armée était là, empoignant Talok, impuissant. D'autres s'avançaient vers moi.

- Ah ah ah, tu ne peut plus rien ! Si tu donnes un coup à un de ces gardes, je tue ce garçon malfaisant ! ricana le chef du bataillon. Et vous autres, empoignez-vous d'elle, et emmenez là !

Sans que je m'en rende compte, deux gardes m'avait déjà empoigné, et me faisait monter sur Poussière avec Talok, inconscient. La jument, quant à elle, était attachée aux autres chevaux de la troupe.

On me mit un bandeau sur les yeux, et je ne vis rien du trajet. Je me sentais faiblir de plus en plus, les soldats riaient aux éclats de leur belle capture :
- Tu imagines, Raolf ? Disait l'un de ces soldats. Sa tête vaut 3 millions d'écus à elle seule ! Nous sommes RICHES !
Il avait dit ce dernier mot en hurlant comme un fou furieux.

Nous avons fini par arriver au château, d'après ce que j'entendais. Il était gouverné par un roi tout aussi malfaisant que son armée, voulant réduire son peuple à l'état d'esclave, voulant faire des villes de véritables prisons, et de s'enrichir grâce à tout cela. De nombreuses personnes étaient déjà mortes pour sauver le peuple, mais en vain. Les gens de mon village natal l'appelaient " l'Invincible & Invisible Roi". Cela voulait tout dire.

J'ai alors senti qu'on me descendait du cheval, et qu'on me trainait quelques part. J'entendis alors quelqu'un dire :
- La voilà enfin ! Mettez-la au cachot, et qu'elle pourrisse en enfer ! Quant au petit, amenez- le à un appartement et à une nourrice pour le moment. Il est peut-être encore récupérable. Ne lui montrez jamais les cachots, et ne parlez jamais de sa sœur à qui que ce soit, compris ?
- Bien sûr, Majesté ! Vos désirs sont vos ordres ! clamaient les soldats. Et notre récompense ?
- Quelqu'un viendra vous la donner demain.
- NOUS SOMMES RIIIIIICHES !!

J'entendais alors des pas précipités, et une porte se fermer.

On m'a alors trainé jusqu'à un cachot humide, on m'y a jeté et enlevé le bandeau.
- Voilà. Maintenant que l'on t'a enlevé ce garçon, tu n'a plus pour compagnie que les rats ! ricana un des gardes.
- Je... Répondis-je, impuissante.

Mais très vite, une question légitime vint à moi : comment allais-je faire pour retrouver Talok, et pour sortir de ce fichu cachot ?

Il fallait d'abord que je sorte de là. Mais avant, j'ai autre chose à faire...
Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu