l-aventure-d-elikaPartie 3 

samedi 05 avril 2014 par eclia
Trouver une monture

Avant de m'endormir, j'ai repensé à ce souvenir... Celui de la recherche de ma monture, après la fuite de chez mes parents.

Je courais toujours, pour mettre le plus de distance possible entre moi et ma maison. Je savais pertinemment que les gardes à cheval du village allait me chercher, et qu'il allait me retrouver si je ne m'éloignais pas.

Après avoir couru pendant longtemps, je me suis arrêtée, essoufflée. Je ne pouvais pas continuer comme cela. Je ne pouvais pas tenir le rythme encore bien longtemps. J'ai alors décidé de m'arrêter, de me cacher dans les buissons, et de passer ma nuit ici. Après, il me faudra une monture. Je le savais bien, mais... Combien de montures peut-on trouver dans une forêt ? Et surtout, s'il y en a, combien de gens voudront bien me la céder gratuitement ? Car oui, je n'avais pas d'argent. J'avais oublié de prendre les deux ou trois misérables pièces que quelques personnes du village m'avait donné en échange de quelques services. Mais cela restait une toute petite fortune, et pas assez pour s'offrir une monture digne de ce nom.

J'ai alors décidée de passer ma nuit ici, sans soucis, puis de m'occuper de ces choses là après.

Le lendemain matin, je me suis levée en pleine forme. Quelle bonne nuit j'avais passé, à la belle étoile, en écoutant le chant des hiboux... Même si le "matelas" était assez inconfortable, j'avais quand même passé une bonne nuit, et au diable le petit bémol !

Je devais alors me concentrer sur ma tâche principale : trouver une monture, et un cheval de préférence.

Mais pour cela, je devais aller à la lisière de la forêt. Il se pourrait qu'un marchand de chevaux ait élu domicile ici, j'en avais déjà entendu parler.
J'ai alors opté pour le petit sentier qui s'offrait à moi, m'invitant à marcher.

Après quelques heures de marches, j'atteignis enfin la lisière de la forêt. Et là... Bingo ! Le marchand était là, assis sur son rockingchair, et fumant la pipe.
J'ai alors entamé la conversation :

- Heu... Monsieur ? Je suis venue pour trouver une monture. Serait-ce possible d'avoir un cheval ?
- Un cheval ? Cela te fera 2 000 pièces d'or pour le plus puissant que j'ai. Mais il est possible d'en avoir un pour moins cher, mais il sera moins performant.
- Mais... Heu... Je n'ai pas d'argent... lui dis-je timidement. Serait-il possible... D'en avoir un gratuit ?
- Je ne peut pas t'en donner un gratuitement, du moins un cheval. Mais comme je suis gentil avec les petites filles, je te propose un âne contre un service. Cet âne est très docile, et pour une petite fille comme toi, il est parfait. Tu pourrais même lui accrocher une petite charrette, si tu en as envie !
L'expression "petite fille" me fit bisquer. Je détestais qu'on m'appelle comme cela.
- Monsieur, je veut bien vous rendre ce service. Mais ce n'est pas pour m'amuser que je veux cet âne. C'est pour aller jusqu'à l'armée, et pouvoir y être admis pour combattre pour ma patrie !
- Tiens ? Une petite fille qui joue au soldat ? Que c'est mignon ! ria-t-il. Si tu me donnes ce service, je te donnerais la direction de l'armée. Mais que si cela s'avère vrai. Tu doit être grande n'est-ce pas ?
- J'ai 16 ans monsieur. Quel est votre service ?
- Eh bien... Je me fait vieux maintenant, et j'ai besoin de quelqu'un pour soigner mes chevaux. Si tu veux bien le faire pendant 2 mois, je te donnerais Mulot, qui est un âne très docile, comme je te l'ai dit.
- C'est parfaitement possible. lui dis-je avec assurance. Je commence quand ?
- Eh bien... Maintenant, si tu le veux bien.
Après avoir fait un bref hochement de tête, je me suis tournée vers les écuries et pour commencer mon travail.

C'est ainsi que je me suis retrouvée au service de Alforst, le vieux marchand.
Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu