mes-ecritsBlue bird 

mercredi 13 juillet 2016 par eclia poème
C'est un oiseau bleu. Il dort sur une branche. Les étoiles doucement se meurent. La Lune est toute blanche. Son arbre est immense. Roi du parc, Les enfants s'y balancent, S'y cachent avec leurs arcs. L'oiseau bleu ouvre les yeux. Son bec s'ouvre doucement Une symphonie digne des dieux Se chante sobrement. Le Soleil se lève Illuminant de ses reflets Les abîmes de nos rêves, Irradiant de beauté. Et l'oiseau bleu s'envole Quitte la terre abimée Le vent dans les plumes, frivole Sa liberté retrouvée.
Lire la suite 0 Commentaire  

-sans-titre[sans titre] - chapitre 6 

samedi 02 juillet 2016 par eclia
Un nombre inconnu de jours et de nuits se sont écoulés depuis que je suis revenue à la vie. Durant ma convalescence, le personnel de l'hôpital s'est occupé de moi comme de leur bête, ne se souciant pas forcément de mon bien être, me cachant à la lumière du jour, me servant de la nourriture infâme. Enrik, lui, n'était pas en reste : les fois où je me souviens l'avoir vu en visite, il m'a semblé étrangement distant. Son regard d'ébène était triste quelques secondes, comme s'il regrettait quelque chose, mais très vite un éclat de joie passait dans ses yeux et il me parlait de sa...
Lire la suite 0 Commentaire  

mes-ecritsDeux ans 

dimanche 10 avril 2016 par eclia
Deux, c'est une paire. Deux n'est jamais tout seul A deux on est plus fort. Deux, c'est un couple. Deux sont nos parents Deux c'est juste ce qu'il faut. Deux, c'est le Ying et le Yang. Deux, c'est la colombe et le crapaud. Deux c'est complémentaire. Deux ans, c'est le nombre d'année. 3 avril c'est la date Où mon blog est né. Je vous remercie De votre intention Dans ce web si fou. Je me remercie De l'avoir tenu Contre vents et marées. Je te remercie Tu m'as tant apporté… Joyeuse troisième année.
Lire la suite 0 Commentaire  

-sans-titre[sans titre] - chapitre 5 

mardi 22 mars 2016 par eclia
Plus les heures avancent, moins j'ai conscience du temps. C'est comme si mon corps, sous l'effet des liquides étranges que l'on m'a administré, plongeait dans une torpeur ensommeillée. Engourdie, j'ai de la difficulté à penser correctement, à aligner trois mots dans mon esprit. Dans mes rares moments de lucidité, je n'arrive qu'à être énervée contre le monde entier et à fusiller du regard mon bourreau de médecin et mon benêt de fils quand il est là. Parfois il m'arrive d'essayer de leur parler, mais je n'arrive qu'à produire une sorte de baragouinage enroué, tant ma langue, totalement engourdie, peine à...
Lire la suite 0 Commentaire  
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu