thrillers-polarsLes enquêtes d'antoinette, tome 1 - anna kessou - polar 

mercredi 15 mai 2019 par eclia polar, eclyan, roman



4e de couverture
Quand on se prend trop au sérieux, la vie se charge de vous rappeler que rien n'est jamais acquis ! A l'aube d'une nouvelle vie, toutes les certitudes d'Antoinette, nurse anglaise discrète et dévouée, volent en éclats. Rien de mieux pour les remises en question existentielles qu'une petite balade sur la côte Zélandaise dans une vieille pension de vacances. Oh, pas pour se la couler douce, mais pour occuper un nouvel emploi et côtoyer de nouvelles fréquentations ! Mais là encore, il y a des mensonges sous le tapis. Impossible pour Antoinette, notre domestique détective, de laisser autant de cadavres dans les placards de Mrs Scragge. Mais dites-moi, vous reprendrez bien un soupçon de fantaisie avec votre tasse de thé ?

Auteur : Anna Kessou
Genre : Polar
Type : Roman
Dernière édition : 2018 (Editions Smashwords)
Prix : 12,99 (broché) / gratuit en version numérique



Mon avis

Avant de commencer cette chronique, j’aimerais remercier Anna Kessou pour m’avoir proposé de chroniquer son roman en tant que service presse. Merci !
Mon avis n’a été altéré en aucun cas.

Ce roman va nous plonger dans l’atmosphère trépidante des grandes maisons aristocratique. Antoinette est une nurse et elle a un contrat dans une des familles les plus prestigieuses de Londres. Mais quand son protégé est retrouvé avec un sac de cinq kilos de cocaïne, son univers bascule. Poursuivie par la mafia londonienne, elle finit par trouver refuge dans la CLEAN, une agence assez… Spéciale. Accompagnée de Mireille, une employée de longue date, elle se retrouve direction les Pays-Bas, pour « faire le ménage » dans un drôle de pensionnat. Mais cette mission va se trouver être plus difficile que prévu… 

Ce roman court est le premier épisode d’une série,« Les enquêtes d’Antoinette ». Dans le principe et dans l’atmosphère, ça me fait un peu penser à la série des Agatha Raisin, qui cartonne en ce moment dans les librairies. On se retrouve ici avec le même type d’intrigue : une enquête gentillette, une sorte de Sherlock Holmes édulcorée et une ambiance bonne enfant malgré quelques éléments lourds (la mafia tout de même!)
Ne vous attendez pas à des enjeux très lourds ou un récit violent ; Le pensionnat de Mrs Scragge n’est rien de tout ça. Ici, vous trouverez une vieille dame qui refuse de vendre son pensionnat, des personnages qui endorment au lieu de tuer ; et un trésor caché… Le tout se conclut dans une fin rocambolesque et plutôt surprenante je dois dire, je ne m’attendais pas à un tel dénouement !

La narration est vraiment très fluide. J’ai beaucoup accroché au style d’écriture d’Anna Kessou ; c’est drôle, c’est frais et ça se lit très facilement. Le tout peut être facilement bouclé en une après-midi, idéal pour digérer après un bon pique-nique en ces temps estivaux !
Le récit est bien rythmé, c’est très divertissant ; ne vous attendez pas à un récit profond et plein de messages, non, ici le but est vraiment de se vider la tête et ce roman remplit parfaitement son rôle.

Le personnage d’Antoinette est très attachant, on se prend vite d’affection pour elle et on peut même s’y identifier. Elle est plongée la tête la première dans cet univers alors que tout ce qu’elle souhaite, c’est ouvrir son agence immobilière ; autant vous dire qu’elle est aussi perdue que nous ! Les personnages secondaires sont attachants aussi : Mireille et ses discours interminables ; la vieille Mrs Scragge, qui ne manque pas d’air ; la cuisinière qui n’a de cuisinière que le nom ; les jeunes mariées qui s’aventurent on ne sait pourquoi dans ce trou de campagne…
Vous l’aurez compris, la diversité de ces personnages promettent un excellent moment de lecture, avec des têtes pareilles, on ne peut pas s’ennuyer !

En conclusion, je ne peux que vous conseiller ce premier tome des Enquêtes d’Antoinette. Cette enquête légère et sans grands enjeux est parfaite pour une lecture à l’extérieur, ou durant les chaleurs estivales. Personnellement j’ai beaucoup aimé et je retenterais avec plaisir l’expérience. Ça fait du bien de se lancer dans des livres un peu « bisounours » parfois, et ce roman fait à mon sens partie de la catégorie. Un très chouette roman dont je serais curieuse de lire la suite ! Profitez-en, le premier tome est gratuit dans sa version numérique...


Ma note finale

[4 étoiles]



Vous pouvez acheter ce livre en cliquant ici. Bonne lecture !

Répondre

2 Commentaires

@Kessou

C'est un plaisir. C'est sûr qu'il vaut mieux faire un très bon usage des fumigènes et autres somnifères dans un roman qu'un très mauvais usage de la psychologie d'un tueur !
avatareclia (le 19/05/19 à 10:45:51) - site web
Merci beaucoup Eclyan pour ta critique: oui je suis délibéremment un bisounours. A quoi sert de tuer quand on peut assommer, endormir, ou faire tout oublier. Tuer c'est beaucoup de boulot et beaucoup de complication, on ne se rend pas bien compte...^^
avatarKessou (le 19/05/19 à 09:35:54) - site web
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu