contemporainInuuneq - fiji - contemporain 

mercredi 14 novembre 2018 par eclia contemporain, autoédition



4e de couverture
Déborah, une « millennial » américaine exilée à Paris a du mal dans son travail. En poste dans une start-up, sa vie se résume à arriver tôt pour organiser la journée de son équipe, apprendre le français et affronter un collègue agressif et odieux. Antoine lui, est sans abri. Il navigue de jour en jour entre galères et aventures, dans une société parfois belle, parfois hideuse cantonnant son quotidien au mot « survivre ». Ce matin d’hiver, ils vont se rencontrer, parce qu’il pleure et qu’il se sent seul et parce qu’elle ne peut pas rester indifférente devant sa tristesse, parce qu’elle réalise que lui parler c’est le moins qu’elle peut faire et parce qu’il sait que pour continuer à exister il doit garder un lien. Jusqu’au jour de l’accident… Ceux qui l’ont croisé partiront à la recherche de son passé et devront décider de lui rendre. Mais sera-t-il encore possible que la société s’intéresse à lui en dehors de tout système marchand ou politique ?

Auteur : Fiji
Type : Roman
Genre : Contemporain
Dernière édition : 2018 (autoédition)
Prix : 9,99€


Mon avis


Avant de commencer cette chronique, j’aimerais remercier l’auteur Fiji de m’avoir proposé de lire son roman en tant que service presse, et le site simplement.pro pour la mise en contact.
Mon avis n’a été altéré en aucun cas.

Cette histoire nous raconte le parcours d’Antoine, un jeune SDF dégoûté de la société dans laquelle il vit. Replié en lui-même, il attend sagement la mort après avoir subi l’oubli. Mais c’est alors qu’une drôle de dame à l’accent anglais va lui offrir un café tous les matins… Antoine trouvera-t-il sa rédemption ?

Il n’y a pas à dire, l’histoire d’Antoine m’a profondément touchée.C’est un parcours avant tout humain que nous conte Fiji, dont la plume très simple mais hyper sensible m’a conquise. Tout aurait pu être raconté que j’aurais été captivé tant j’ai été emportée par sa plume. Certes, ne vous attendez pas à des figures de style dantesque, mais son style très minimaliste et maîtrisé m’a vraiment parlé.

On aurait pu s’ennuyer à suivre l’histoire « monotone » d’un rejeté de la vie, mais non, vraiment, non. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, les événements s’enchaînent de manière très fluide et sont tous très intéressants. On est loin de tomber dans la monotonie, et dans la seconde partie, l’histoire prend un virage à 180° complètement inattendu qui permet un vrai renouveau de l’histoire.
J’ai été immergée dans cet environnement plein de dangers, si sombre mais triste miroir de notre société actuelle. On ne peut que s’attacher à ses « dommages collatéraux » et même ressentir un profond sentiment de colère face à l’injustice qui est dépeinte dans ce roman.

Des thèmes très forts sont abordés : le rejet, la société de consommation, les règles implicites de la société, mais aussi la famille, l’amitié, et un autre qui prend toute la deuxième moitié de l’intrigue que je ne vous spoilerai pas sinon je vais gâcher une grande surprise de l’intrigue. En plus de cela, Antoine s’improvise philosophe de temps, ce qui donne lieu à des réflexions toujours intéressantes et criantes, parfois, de la vérité. Du haut de sa dépression, de son dégoût, Antoine nous heurte et remet en question notre manière de vivre.

Le personnage d’Antoine est extrêmement attachant et j’ai adoré le suivre dans son parcours. J’ai ressenti énormément d’empathie pour lui et tout au long de l’histoire je n’avais qu’une seule envie : le voir recommencer une nouvelle vie. Cet aspiration se clôt de manière très belle à la fin (je ne vous dirais pas comment), le tout m’a beaucoup émue. Il est vraiment très bien développé et suit une évolution surprenante mais très crédible.
Les personnages secondaires, eux, ne servent que de support à la vie d’Antoine, mais ils sont tout de même attachants,bien que pas toujours très développés : ça se pardonne aisément au vue de la taille du livre.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller Inuuneqqui renferme une petite leçon de vie qui profitera à tous. Personnellement j’ai vraiment adoré ce roman et ce qui est sûr, c’est que je verrais autrement les sans-abri que je croiserais dans le futur. C’est un récit qui ravira, à coup sûr, les amateurs d’histoires humaines et sensibles…


Ma note finale

[4 étoiles]



Vous pouvez acheter ce livre en cliquant ici. Bonne lecture !

Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu