mes-ecritsA ma douce faerys 

lundi 05 mai 2014 par eclia poème




O belle créature, gardienne de ce lieu,

Imprégnée de calme et d'une extrême sagesse,

Puis-je y pénétrer, formulant mon voeu ?

Tu es si belle, pleine de gentillesse...



Ô belle créature, gardienne des naissances,

Imprégnée de joie et d'un grand renouveau,

Puis-je voir ces oeufs, les bercer avec bienveillance ?

Te voir ainsi et le plus beau des cadeaux.



Ô belle créature, enfermée dans cette caverne,

Imprégnée d'une froideur et d'un lourd silence,

Viens avec moi, tout te semble si terne,

Te voir ainsi trahit ta douce innocence...



Ô belle créature immortelle, au destin triste et solitaire,

Imprégnée de tant de rancoeur,

Viens-là, sors de cette prison de pierre,

Nous prendrons ces oeufs si chers à ton coeur.



Ô belle créature, d'une gentillesse extrême,

Imprégnée d'un doux instinct maternel,

Tu m'as expliqué que la Loi suprême,

T'empêchais de répondre à mon appel.



Ô belle créature, enchaînée contre ton gré,

Imprégnée de cette douce tristesse,

Tu t'occupes de ces oeufs comme de tes bébés,

Ne laissant rien paraître de ta détresse.



Ô belle créature, une année tu resteras,

Imprégnée de tant de douceur et de solitude,

Saches que je resterais là,

Cette simple barrière ne repoussant pas ma certitude.



Celle que le jour où tu partiras,

Je puisses t'accompagner,

Là où tu iras,

Tel ton ombre, je te suivrais.




**
L'image utilisée sur cet article provient de Gothicat World.

Répondre
À propos

photo de l'auteur“Jeune fille passionnée par l'écriture et la lecture, j'ai créé ce blog afin de partager ma passion, tout simplement.”

Rechercher
Connexion
Avec Facebook Connect
 Login Facebook
Ou avec vos identifiants
Enregistrer. Mot de passe perdu