Discutons !

Les enjeux de la rentrée littéraire 2019 ; Quels sont-ils ?

Depuis quelques temps, la rentrée littéraire questionne autant sur les livres qu’elle publie que sur sa raison d’être. Ce phénomène est-il une bonne ou une mauvaise chose ? Quels en sont les enjeux ? Sans prétention aucune, je tâcherai dans cet article de brosser quelques pistes de réponses.

 

La rentrée littéraire, souvent décriée

La rentrée littéraire est propre à la France (et à la Belgique au vu de la proximité territoriale) qui est devenue le symbole d’une période de l’année. Une sorte de convergence de la connaissance : les enfants retournent apprendre à l’école et en parallèle la littérature fait sa grande entrée également.

Les reproches souvent faits à cet événement se concentrent souvent sur les mêmes problématiques. La publication en trop grand nombre est l’argument principal. Celle-ci empêche les libraires de présenter l’intégralité des livres et leur catalogue ne peut se baser entièrement sur leurs lectures étant donné qu’ils n’ont le temps que de lire un échantillon des sorties. La rotation des différents ouvrages est forcément très rapide et il reste donc forcément de nombreux invendus. Le lecteur, autant que le critique, peut se retrouver perdu dans un choix aussi immense et de nombreux livres sombreront dans l’indifférence la plus totale car on ne peut lui laisser le luxe de se creuser sa place au fil du temps. D’autres livres, au contraire, soutenus par leurs maisons d’édition, se retrouveront en grand nombre partout, imprimés en surplus pour lui donner plus de visibilité sur de beaux présentoirs permettant d’attirer l’attention sur de jeunes auteurs. Certains auteurs, succès des rentrées littéraires, doivent dès lors publier régulièrement pendant celles-ci avant d’éviter de sombrer dans l’oubli

Mais les enjeux de la rentrée littéraires sont très importants et politiques.

Certes, cela peut sembler très ennuyeux que des livres, peut-être très intéressants, terminent recyclés mais la rentrée littéraire est aussi une occasion de remettre la littérature au centre de l’attention en montrant sa diversité de thèmes et de styles grâce au grand nombre : chacun devrait trouver de quoi se satisfaire. La mise en avant, depuis quelques années, de littérature francophone internationale permet, en outre, de découvrir d’autres cultures et habitudes littéraires qui apportent un renouveau très intéressant. Un grand nombre de livres peut également être l’occasion de connaître les grands sujets qui ont préoccupé la société durant l’année écoulée, il suffit de voir le nombre de livres féministes à venir pour s’en rendre compte. Évidemment, il est nécessaire de rester prudent afin d’éviter d’annoncer trop vite une tendance parce que deux ou trois livres travaillent sur le même sujet.

Évidemment, tous ces livres visent à décrocher un des nombreux prix du mois d’octobre qui permettra d’améliorer les ventes grâce au sacro-saint bandeau qui entoure la couverture. C’est également l’occasion d’avoir l’attention de la presse en centralisant le tout sur un gros événement plutôt que sur des sorties disparates.

Au final, la rentrée littéraire, parfois décriée, est peut-être simplement l’occasion de remettre au centre de l’attention les livres, en tant qu’activité valorisée dans les médias, à une époque où les loisirs se transforment aussi rapidement que les nouvelles technologies qui leur servent de support. L’enjeu à venir de la rentrée littéraire aura certainement à son ordre du jour le numérique, les e-books et l’auto-édition. La France a également l’occasion de mettre en avant une certaine forme de richesse culturelle à l’étranger, ce qui ne peut être qu’un atout pour sa promotion à l’étranger.

Erratum

Cet article a été publié initialement par Agnïezska et nous lui attribuons l’entière propriété. Malheureusement ce sera son seul article ici, son train de vie ne lui permettant plus de pouvoir continuer l’aventure. Nous la remercions pour cet article hautement sourcé et rempli de connaissances.
Cette semaine, c’est la semaine de la rentrée littéraire ! Découvrez l’article de lundi sur l’historique de la rentrée littéraire. Découvrez tous nos autres articles sur le sujet ici

Toute jeune blogueuse, je découvre l’aventure des blogs littéraires en collectif avec La plume. Grande passionnée de fantasy, vous trouverez souvent des chroniques sur ce thème ou, de façon plus générale, sur des univers bien loin du nôtre. Enseignante en philosophie et citoyenneté en Belgique, je porte également une grande attention à l’actualité et aime faire ressortir de romans plus contemporains, historiques ou classiques, les préoccupations principales dans les domaines politiques, juridiques et sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *