Miss Perégrine et les enfants particuliers, t3 – Ransom Riggs – Jeunesse/Fantastique

Jeunesse / AdoLeave a Comment on Miss Perégrine et les enfants particuliers, t3 – Ransom Riggs – Jeunesse/Fantastique

Miss Perégrine et les enfants particuliers, t3 – Ransom Riggs – Jeunesse/Fantastique

4e de couverture

Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité.
Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Informations générales

Auteur : Ransom Riggs
Type :Roman
Dernière édition : 2018 (audiobook)
Prix : 17,90€ (broché; existe en poche et audiobook)

Mon avis

Ce troisième tome de Miss Perégrine est une petite vieillerie de ma bibliothèque. J’ai dû le lire dans le cadre de la Pal’A Deux Livraddict. Ca m’arrangeait bien parce que les deux premiers tomes ont été un coup de coeur pour moi.J’avais adoré cette univers sombre et plein de fantaisie. Alors, ce troisième tome m’a-t-il autant convaincu ?

Parce que je ne vais pas spoiler les deux premiers tomes de la trilogie, je vous parle du début du premier tome. Jacob est un adolescent mal dans sa peau, il est bercé par les histoires de son grand-père qui lui conte dans sa jeunesse ce qu’il vivait aux cotés des « enfants particuliers » des enfants dotés de pouvoirs extraordinaires. Un jour qu’il est en vacances, il tombe sur une boucle temporelle et tombe nez à nez face… aux enfants particuliers ! Cela ne sont donc pas que des fables ? Et Jacob va avoir un rôle très particulier…

Ce qui m’avait le plus plu dans les deux premiers tomes, et surtout dans le premier, c’était l’omniprésence des photographies. Elles sont toujours présente dans le troisième, avec les mêmes caractéristiques : d’époque et avec des retouches faites mains. Mais là où je trouvais leur utilisation parfaite dans le premier, un peu moins bonne dans le second, je trouve que l’utilisation qui en est faite ici est maladroite, et c’est dommage car à mon sens ces photographies font toute l’âme de Miss Perégrine, c’est ce qui différencie ce roman des autres du même genre. Il y a beaucoup de photos, et elles n’arrivent à mon sens pas aux moments opportuns ; je ne ressentais pas de plaisir particulier à les voir, les détailler… Je les sautais même parfois.Elles ont un rôle de simple description alors que dans le premier elles contribuaient vraiment à l’ambiance de l’œuvre. Peut-être qu’elles sont mal utilisées? Ou est-ce moi qui ai ressenti du désintérêt ? Je trouve cela particulièrement dommage.

Dans l’ensemble, j’ai aussi trouvé l’histoire plus lente et en général moins accrocheuse que dans les autres volumes. Ici, on devrait lire un concentré d’actions, un dénouement, puisque l’histoire devait être à la base une trilogie ! On a ce concentré d’action… A la fin du tome. Les 200-300 premières pages sont, j’ai trouvé, pas très intéressantes, c’est très long pour poser une ambiance qui ne sert pas vraiment pour la suite, l’histoire commence réellement à partir de la page 300 à mon sens. Si je n’avais pas adoré les deux derniers, je l’aurais peut-être même abandonné tant c’était long ! Mais une fois cette première partie un peu ennuyeuse achevée, le roman prend toute son ampleur. Il est original et toujours aussi bien écrit, il y a un petit retournement de situation très bien vu qui sépare vraiment ce roman d’autres livres du genre. J’ai bien accroché et après je ne pouvais pas m’arrêter de lire ! Mais il a fallu me farcir la moitié du livre avant…

J’ai trouvé les personnages principaux un peu artificiels. Je n’avais pas eu du tout cette impression dans les premiers tomes. Puisque ça date, il est possible que ce soit mon jugement qui se soit affiné.A part Jacob, dont le développement est plutôt bien fichu (bien qu’il soit vraiment agaçant parfois, dans la pure lignée des héros de la YA),j’ai trouvé Emma et les autres particuliers particulièrement en retrait. On apprend pas grand-chose de plus sur eux, et on ne connaît pas réellement leurs sentiments. Tous donnent l’entièreté de leur destin à Jacob et ne pense qu’à travers lui. Ce traitement est quelque peu superficiel ; j’aurais pour ma part apprécié qu’il y ai plus de conflits entre les personnages. Aller sauver 130 particuliers sur une île hautement protégée, ce n’est quand même pas rien ! Mais tout le monde semblait trouver que c’était la seule solution ; j’aurais donc aimé un peu plus de nuances dans les choix faits. On s’identifie plutôt bien à Jacob, même si je le redis, il est vraiment agaçant parfois, et les autres particuliers sont tout de même intéressants et plaisant à suivre.

En conclusion, La Bibliothèque des Âmes m’a déçue par rapport aux deux premiers tomes. Complètement séduite par la saga jusque là, force est de constater que ce tome-ci n’est pas totalement à la hauteur de mes attentes. Est-ce à cause du temps écoulé entre leur lecture ? Moi qui grandit ? Ou un réel manque de Ransom Riggs ? Je ne sais pas. Malgré tout, même si j’ai eu du mal au début, j’ai trouvé une deuxième partie très chouette qui m’a emportée,et le monde des particuliers est un univers toujours aussi intéressant et agréable à découvrir. A voir avec le quatrième et dernier (normalement!) tome de la saga.

Ma note finale

3/5
Créatrice de La Plume. J'aime partager mes lectures avec vous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top