Un chat des rues nommé Bob – James Bowen – Témoignage (essai)

EssaisLeave a Comment on Un chat des rues nommé Bob – James Bowen – Témoignage (essai)

Un chat des rues nommé Bob – James Bowen – Témoignage (essai)

4e de couverture

James Bowen est un ancien drogué. Élevé en Australie par une mère aimante mais dépassée, James s’était réfugié dans la drogue et va de rémission en rechute, souvent accompagné par son amie Belle. Quand l’un s’en sort, l’autre replonge. Mais il s’accroche une dernière fois à la vie et décide sur un coup de tête de s’installer en Angleterre pour réaliser son ultime rêve : jouer dans un groupe. Hélas, de groupe il ne rencontre que ceux des SDF : James fait la manche dans la rue.
Un jour, sur le palier de son minuscule studio en banlieue de Londres, il tombe sur un chat qui s’est battu, gravement blessé. James décide de le faire soigner et laisse une fortune au vétérinaire mais une seule chose compte : Bob semble tiré d affaire. À Covent Garden, James emmène son nouveau compagnon félin, qui devient bientôt une attraction partout où il chante. Mais leur duo ne pourra pas continuer : James est arrêté par la police. On lui reproche d avoir agressé verbalement un contrôleur dans le métro. Le seul point de repère de James lorsqu’il sort de prison, c’est son chat. James tente de se reconnecter socialement, il reprend contact avec sa mère en Australie. Vendeur de journaux à la criée devant les sorties de métro, il remporte un succès fou, surtout parmi les filles, qui s arrêtent pour caresser Bob et acheter un journal. Et c’est la célébrité qui attend ce beau matou, filmé par tous les touristes qui traversent Piccadilly, star de You tube.
Plus que tout, c’est le récit d’une véritable amitié que James nous livre ici.

Auteur : James Bowen
Type : Essai
Genre : Témoignage
Dernière édition : 2014 (éditions Pocket)
Prix : 6,70€ (poche)

Mon avis

J’ai trouvé Un chat des rues nommé Bob complètement au hasard dans la bibliothèque de ma ville, au rayon témoignage, proche de l’endroit où nous venons récupérer nos réservations. La couverture du roman m’a fait rire, j’ai trouvé le chat mignon et la promesse d’une histoire intéressante – je n’ai donc pas réfléchi plus longtemps et en avant la découverte !

James Bowen est un musicien de rue. Consommateur d’héroïne et quasi SDF, il mène une vie de débauches et s’enfonce peu à peu dans des abîmes indéfinissables. Un jour, alors qu’il rentre de son « travail », il va apercevoir un chat roux couché devant une porte… Plusieurs jours passent, et le chat ne bouge pas ; il décide alors de l’adopter et l’appelle Bob. Mais ce dont il ne se doute pas, c’est que ce chat va complètement changer sa vie… S’agit-il d’un chat magique ?

Cette histoire m’a vraiment touchée et j’en garde un souvenir très doux. James Bowen écrit plutôt bien, le rythme de l’histoire est très fluide et ça se lit vraiment tout seul. De plus, dans l’édition dont je disposais (éditeur Jean-Claude Gasewitch) le texte était écrit très gros avec une marge assez large, les pages se tournaient donc toutes seules.
On suit la reconstruction de James qui ne se fera pas sans l’amour inconditionnel de Bob. C’est une magnifique relation d’amitié qui nous est dépeinte, avec ses hauts et ses bas ; on sent l’attachement de Bob à son maître, et inversement. Ces deux-là se sont trouvés et ne se quitteront sans doute plus jamais. C’est assez fou de voir à quel point un chat peut s’attacher à une personne (au diable donc les préjugés sur les chats qui ne sont là que pour manger!).
Cette histoire n’est pas sans action car il va se passer plein de choses. Des péripéties m’ont littéralement déchiré le cœur ; d’autres m’ont fait rire. C’est une véritable aventure humaine que j’ai pris plaisir à suivre aux côtés de James.

D’ailleurs, James est extrêmement attachant. Dès les dix premières pages, je n’avais qu’une envie : le voir aller mieux et retrouver une vie confortable. On comprend vite que ce garçon est perdu, perdu dans un pays qu’il ne connaît pas ; il va trouver en son chat un cadre, qui va l’empêcher de se noyer.
Mais la véritable mascotte de l’histoire, c’est assurément son chat, Bob ! En voilà un animal unique. Je n’ai, pour ainsi dire, jamais rencontré de chat comme ça. Au départ, on penserait presque que certaines choses sont un peu romancées, changées, à des fins scénaristiques ; mais non, tout est vrai. Nous pouvons retrouver sur Internet les images des passants et les différents documentaires à son sujet. S’en est vraiment passionnant… J’adorerais rencontrer ce Bob !

En conclusion, j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman, même s’il m’a manqué un petit je ne sais quoi pour que ce soit un coup de cœur – Peut-être le deuxième tome le sera-t-il ? En tout cas, j’ai passé un excellent moment en compagnie de nos deux acolytes. C’est une très belle histoire d’amitié entre chat et humain ; il ravira pour sûr, les amateurs de belles histoires et les amoureux des chats.

Ma note finale

4/5

Vous pouvez acheter ce livre en cliquant ici. Bonne lecture !

Créatrice de La Plume. J'aime partager mes lectures avec vous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top