Couleur de peau miel – Jung – Autobiographie/BD (4 tomes)

BD & MangasLeave a Comment on Couleur de peau miel – Jung – Autobiographie/BD (4 tomes)

Couleur de peau miel – Jung – Autobiographie/BD (4 tomes)

4e de couverture

Jun Jung-sik errait dans les rues de Séoul quand un policier l’a pris par la main pour l’emmener au Holt, un orphelinat américain. Il avait alors 5 ans. Quelques photos, un rapport d’orphelinat… Ses souvenirs tiennent à un fil. Mais les questions le taraudent.
2007 : Jung décide de remuer les souvenirs ou les fantasmes de sa vie, en tout cas d’en finir avec une certaine période teintée de l’incertitude qui ronge. Il se raconte dans ce récit terriblement intime : sa survie en Corée, sa nouvelle famille belge. Une adoption pas toujours très réussie, contrairement à d’autres gamins.
Mais cette histoire est la sienne : il a grandi avec, s’est construit avec, jours après jours, vaille que vaille. Les fous rires, les drames, le quotidien, les bêtises de gosses et les questions sans réponses… Sans aucune réponse ?

Informations générales

Auteur : Jung
Type : BD
Genre : Autobiographie
Dernière édition : 2007 (éditions Quadrants)
Prix : 17,95€

Mon avis

J’ai découvert cette série de manga complètement par hasard à la bibliothèque. Intéressée depuis longtemps par la guerre de Corée et notamment le processus d’adoption de jeune Coréen qui en a découlé par des populations européennes ou américaines, j’ai décidé de lire cette histoire en quatre tomes.

C’est une autobiographie. On va suivre Jung, jeune adopté coréen qui peine à accepter son identité. Il va retracer tout son parcours, de ses premiers souvenirs au moment présent, et nous faire part de tout son travail de recherche d’identité, d’acceptation de soi, de ses relations avec sa famille adoptive…

J’ai vraiment énormément appris avec cette série et j’ai pu approfondir encore plus ce sujet passionnant qui peut parfois révolter. L’auteur nous raconte son histoire avec beaucoup de sensibilité et de justesse, je me suis vraiment identifiée à ce petit garçon « sans famille » qui peine à se faire une place dans ce monde où personne n’a à vivre une chose pareille. Je me suis immergée dans son récit qui m’a vraiment beaucoup touchée. C’est peut-être « redondant » de dire ça, mais c’est la réalité : on ne peut pas comprendre un enfant adopté si on a pas été soi-même adopté, et cette bande dessinée m’a ouvert les yeux sur ce que pouvait vivre et ressentir une telle personne. J’en ressors grandie et nourrie d’une autre manière de voir les choses, d’une autre vie que je comprend maintenant mieux.

Cette bande dessinée n’est pas seulement un récit d’un adopté coréen parmi d’autres, mais c’est aussi l’histoire d’une vie, et de toutes les anecdotes qui en découlent. J’ai adoré cette plongée dans les souvenirs nostalgiques d’un auteur qui s’amuse de ses bêtises et qui nous conte avec douceur ce qu’il se passait dans sa maison adoptive, malgré toute les difficultés à laquelle il a été confronté à l’intérieur même de cette famille. J’ai ri, j’ai souri et j’ai pleuré, bref, cette autobiographie m’a fait passer par toutes les émotions.

Le personnage de Jung est vraiment très attachant, comme en général dans les romans graphiques autobiographiques. On y découvre un petit garçon d’apparence casse-cou, souriant, mais qui cache une blessure profonde que l’on apprend peu à peu à connaître. C’était juste beau, et je me suis surprise moi-même à être heureuse du fait que l’auteur a pu faire connaître son histoire et en retirer une forme de reconnaissance, par d’autres adoptés mais aussi par des associations, par le biais de conférences, etc. Jung est vraiment une très belle personne.

Les dessins sont vraiment très jolis. Tout en noir et blanc, ils sont simples mais j’ai vraiment été charmée par le style qui ne m’a pas laissé indifférente. On y sent une réelle patte graphique, et ça apporte une véritable plus-value au récit : les autobiographies m’ont toujours parues plus percutantes accompagnées de dessin, je ne sais pourquoi…

En bref, Couleur de Peau Miel est une réelle bonne découverte que je vous recommande, j’ai adoré suivre l’histoire de ce jeune homme et je serais ravie si l’histoire s’étale sur un cinquième tome – on ne sait pas s’il y aura de suites, mais pourquoi pas finalement, puisque c’est l’histoire d’une vie –. Ce récit plein de sensibilité, de nostalgie, d’humour mais aussi de blessures non cicatrisées, de recherche de soi et de violences sociales ne m’a vraiment pas laissé de marbre et je ne peux que vous le recommander chaudement.

Ma note finale

4/5
Créatrice de La Plume. J'aime partager mes lectures avec vous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top