Non classé

Hex in the city, ep 1 – dorian lake – fantasy

4e de couverture
Un tueur en série sévit à San Francisco. Rien ne l’inquiète : ni la loi, ni les remords. Malheureusement pour lui, Taylor, une sorcière au passé trouble et au caractère de feu, décide de s’en mêler. À la croisée des genres entre fantasy urbaine, avec ses vampires, monstres et sorcières, et le polar, découvrez un récit sans temps mort, dans la lignée des meilleures séries télévisées américaines.

Auteur : Dorian Lake
Type : Roman épisodique
Genre : Fantasy (Urban Fantasy)
Dernière édition : 2018 (Editions Noir d’Absinthe)
Prix : 11,90€

Mon avis
Avant de commencer cette chonique, j’aimerais remercier la maison d’édition Noir d’Absinthe pour m’avoir proposé de lire ce roman en tant que service presse, et le site simplement.pro pour la mise en contact.
Mon avis n’a été altéré en aucun cas.

Noir d’Absinthe est une toute nouvelle maison d’édition spécialisée dans les littératures de l’imaginaire. Son premier titre paru en mars, Hex In The City, a déjà été publié sur Wattpad et a regroupé 40 000 lecteurs.
Cette saga est une saga épisodique. Si vous êtes des habitués de Nutty Sheep, vous ne serez absolument pas dépaysé – même si les épisodes restent plus gros que chez eux, comptez une bonne centaine de pages pour ce premier épisode –.

Dans ce titre, on fait la connaissance de Taylor, une sorcière qui se cache dans San Fransisco. Adepte des histoires à sensation, elle finit par découvrir l’existence d’un tueur en série qui sévit à San Fransisco, et décide de s’en mêler. Magie, sorcellerie et vampires sont au rendez-vous.

J’ai beaucoup aimé l’univers de l’histoire. On est sur de l’urban fantasy, le tout reste assez classique ; San Fransisco étant un terrain de jeu assez plébiscité par ce type de roman. Mais l’ambiance très sombre voire même un peu glauque est super bien retranscrite et apporte un réel cachet au roman.
Je n’ai lu que peu (voire très peu) d’urban fantasy, et Hex In The City m’a permis une première plongée dans le genre.

L’histoire est de même, assez classique. On suit une affaire de tueur en série et une véritable enquête se profile, à fort caractère fantastique. Comme je l’ai dit, il y a beaucoup d’éléments « merveilleux » dans la série ; on fait notamment ici la connaissance de sorcière(s), de vampire(s) et on fait une rapide petite approche du système magique.
Elle est assez classique, mais diablement addictive. Alors qu’elle semblait ne pas casser trois pattes à un canard au départ, je me suis rapidement trouvée très intriguée et emportée dans le récit. Les pages ont vite défilé et le tout s’est révélé au final plus intéressant que ce que je pensais !
De plus, le format épisodique, est, je trouve, un bon format pour cette série-là. En effet, on n’a pas le temps de s’ennuyer et la briéveté du récit (taille novela) permet de ne pas trouver que ça va « trop vite » et que l’action s’enchaîne trop rapidement.
Et la fin donne vraiment beaucoup envie de découvrir la suite.

Les personnages sont très attachants et plutôt recherchés psychologiquement (autant qu’on peux l’être dans une novela) j’ai pris plaisir à suivre leurs réflexions, leurs démons et leurs espoirs dans cette aventure. Ils ne m’ont pas semblé extrêmement caricaturés, ils sont même plutôt crédibles et de ce fait agréable à suivre dans ce récit aux airs de thriller psychologique…

En conclusion, ce premier épisode m’aura fait passé un bon moment. Son univers sombre, à l’histoire addictive et aux personnages intéressants m’aura séduite. Ce premier titre est une bonne entrée dans l’univers de cette nouvelle maison qui se révèle être fort intéressante…

Ma note finale

Vous pouvez acheter ce livre en cliquant ici. Bonne lecture !

Créatrice de La Plume. J'aime partager mes lectures avec vous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *