Non classé

La quête de lya t1 – tristan valure – fantasy

4e de couverture
Fougueuse et insouciante, Lya ne peut se résoudre à se laisser bercer par la douce vie de Salinar. Après avoir découvert la trace d’une communauté disparue appelée « les Voyageurs », elle n’aura de cesse d’en savoir davantage sur l’histoire de son peuple : « le peuple des étoiles ». Sa quête la mènera, au gré des rencontres et de ses voyages à travers les provinces, à découvrir des aspects insoupçonnés du monde qui l’entoure. Partie dévoiler un fragment de son histoire, elle pourrait bien élucider l’un des plus grands mystères que son peuple ait jamais connus…

Auteur : Tristan Valure
Genre : Fantasy
Type : Roman
Dernière édition : Autoédition (2017)
Prix : 9,90€

Mon avis
Avant de commencer cette chronique, j’aimerais remercier l’auteur Tristan Valure pour m’avoir proposé de lire son roman en tant que service presse ainsi que le site simplement.pro pour nous avoir mis en contact !
Mon avis n’a été altéré en aucun cas.

Dans ce roman nous allons suivre Lya, une jeune elfe fougueuse et aventureuse. Nous allons la suivre à travers son périple à la recherche de son peuple, et d’une mystérieuse communauté qui pourrait lui apprendre bien des choses… Rencontres et aventures sont bien sûr au rendez-vous !

Pour commencer, j’aimerais saluer l’univers du roman, qui m’a vraiment charmé. L’auteur garde les races emblématiques de la fantasy (elfes, humains et nains sont mentionnés) et y rajoute quelques autres races de sa composition (les taurusques notamment, hommes-taureaux aux allures de Minotaures). J’ai bien aimé ce mélange assez subtil entre nouveau et ancien, car l’auteur arrive quand même à pas mal renouveler les ficelles et à rester intéressant et « frais ».
Outres les races il y a géographie, la diversité de cet univers que j’aimerais de même, saluer. On a des environnements très différents que l’on prend plaisir à parcourir avec Lya ; déserts arides, collines verdoyantes ou encore montagnes escarpées ; il y en a vraiment pour tout le monde.

Là où le bât a vraiment blessé pour moi, c’est au niveau de l’histoire. En réalité, je verrais plus ce roman comme un conte, à cause de l’enchaînement de l’action. En effet, l’action se déroule très rapidement (d’ailleurs ça passe tout seul parce que cela rend l’histoire fluide) mais aussi, un peu trop facilement à mon goût. Je vais m’expliquer ; je trouve que, bien trop souvent dans le roman, l’élément de résolution de la péripétie est trop « facile » ; les personnages s’en sortent donc trop bien et trop facilement malgré la difficulté de la situation ! Ce qui en résulte un petit goût d’incohérence qui m’a un peu gêné tout au long de l’histoire.
Malgré cela, elle reste sympathique, et, justement, aussi fluide qu’un conte. On peux aussi entrevoir une petite morale contre la nature de l’humain ; en effet, cette race est présentée d’une manière assez spéciale, qui la laisse voir comme « la plus intéressante », mais aussi comme la plus belliqueuse et sombre d’entre toutes. En mettant en scène un personnage d’un autre peuple, cela permet une petite réflexion sans prétention, encore une fois à la manière d’un conte, que j’ai trouvé la bienvenue.
La fin du récit part aussi dans une direction intéressante qui, à mon avis, annonce du bon pour la suite.

Au niveau des personnages, Lya est une de ces héroïnes que l’on aime vraiment suivre, et les personnages qui l’accompagnent le sont tout autant. Ils sont creusés d’une manière sympathique ; ce n’est ni trop, ni pas assez, et l’auteur se contente d’un minimum relatif ; les personnages sont là, ils sont de telle manière, et c’est à nous de les découvrir.

J’aimerais aussi saluer le style d’écriture de l’auteur, que j’ai trouvé très simple mais du coup parfaitement adaptée à la simplicité de l’histoire, ce qui rend la lecture du roman vraiment agréable.

En conclusion, j’ai apprécié la lecture de ce « conte » fantasy, que je vous recommanderais pour une lecture qui ne prend pas la tête. Malgré le sentiment d’incohérence qui m’a un peu dérangé, le reste tiens la route et fait passer un agréable moment. Ce n’est pas un roman inoubliable, certes, mais il reste franchement sympathique.

Ma note finale

Vous pouvez acheter ce livre en cliquant ici. Bonne lecture !

Créatrice de La Plume. J'aime partager mes lectures avec vous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *